Témoignages

DEMANDER UN TEST

Eruptions cutanées, Eczéma



Eczéma chez l'enfant

Je voudrais vous faire part de mon expérience personnelle, qui je l'espère pourra vous aider.
Mon fils était couvert d'eczéma dès l'âge de 2 mois et demi. L'eczéma est d'abord apparu sur le ventre pour s'étendre sur quasiment tout le corps à l'exception de l'endroit du lange et du visage. Au pire de son état, vers 5 mois, son eczéma était suintant et squameux, sa peau était à vif, il se grattait à sang. Nous avons consulté beaucoup de médecins avant de trouver le bon. En effet, nous refusions de traiter son eczéma par la cortisone, nous voulions surtout en connaître la cause et le soigner le plus naturellement possible.
Nous avons rencontré une pédiatre homéopathe qui nous a beaucoup aidé.
Elle nous a prescrit une crème au goudron, un traitement homéopathique (psorinum, graphites, mercurius solubilis), de l'huile de bourrache (topialyse), des probiotiques (Bio B Infantis). Elle a fait faire à notre fils une prise de sang, qui a décelé une allergie de type 1 (IGE = allergie immédiate) aux oeufs et aux chats, ainsi qu'un déséquilibre au niveau des acides gras. Comme j'allaitais toujours mon enfant, j'ai arrêté de consommer des oeufs.
Après 1 mois de traitement, l'amélioration était spectaculaire.
Après quelques temps, notre fils a fait une nouvelle poussée d'eczéma.
Grâce à un livre sur l'intolérance au lait et au gluten (de Marion Kaplan), j'ai appris l'existence d'un test, appelé ImuPro 300, qui détecte et dose les anticorps IGG, responsables des allergies de type 3 = allergies retardées, vis-à-vis de 266 aliments. Notre fils a été testé positif à 88 aliments, à différents degrés d'intolérance. Il est intolérant à une grosse majorité de fruits et légumes, ainsi qu'au blé et à la pomme de terre.
Suite aux résultats, nous avons modifié son alimentation, ainsi que la mienne, car je l'allaite toujours. Déjà après quelques jours, les plaques ont commencé à s'estomper. Nous avons vu une réelle amélioration après 2 à 3 semaines. De plus, il a enfin commencé à faire ses nuits (à 10 mois), deux dents sont apparues, il a commencé à bien s'asseoir et à ramper. Après 1 mois et demi, ses plaques sur le ventre ont totalement disparues, il lui reste seulement quelques légères plaques dans les plis des coudes et genoux. Il ne se gratte plus.
Il faut savoir que les tests IGG sont controversés, certains médecins les remettant en doute. Pourtant, nous avons vu une spectaculaire amélioration, peut-être due au hasard, mais je ne crois pas au hasard.

Témoignage reçu par R-Biopharm France, l'identité de la personne nous est connu et nous avons le droit de diffusion.

Eruptions cutanées

J'ai des éruptions cutanées sur les mains depuis 18 ans. La peau était toujours sèche, rouge, gercée et cela me démangeait. Il y a environ un an, j'ai eu des éruptions sur le visage également (paupières enflées et rouges). Un grand nombre de dermatologues et de praticiens sans formation médicale étaient incapables de déterminer la cause. Lorsque j'utilisais de la crème à base de cortisone, les éruptions disparaissaient toujours pendant quelques jours. Des amis m'ont fait prendre connaissance d'ImuPro300 et j'ai effectué le test. Quarante-huit réactions positives ont été détectées. Au début, j'ai particulièrement trouvé difficile de ne pas consommer de lait, de levure, de seigle et de sucre. Toutefois, mon problème d'éruptions s'est amélioré très rapidement et je peux déjà consommer de petites portions de nourriture qui avait été jugée incompatible.

Eczéma atopique

Mon corps a complètement perdu ses repères après une chirurgie pour une tumeur au cerveau, l'achat ultérieur de notre maison, la naissance de nos deux enfants et mon emploi difficile. Une fois que les plus graves problèmes, comme l'asthme et d'autres similaires, étaient maîtrisés, mon médecin a recommandé le test sanguin ImuPro.  À cette époque, je pesais 203 livres et je mesurais 1,76 m. J'ai été atteint de dermatite atopique et d'allergies telles qu'aux acariens et aux chats. Mais, évidemment, ce n'était pas tout. Malgré des médicaments et un ménage des plus exhaustifs à la maison, mes jambes, mes mains et mon cou me démangeaient tellement que je me grattais souvent jusqu'au sang. Après avoir reçu le résultat du test sanguin, je devais éviter environ 40 aliments et modifier mon alimentation. Après neuf mois, je pesais seulement 180 livres et je n'avais plus de problème d'eczéma atopique. J'ai maintenant un poids constant de 176 livres, je suis en forme et de nouveau active et je tolère même les chats pendant quelques heures.

Mr G.M. 49 ans

Garçon de 6 ans

Problèmes/symptômes : verrues, démangeaisons jusqu'au sang, eczéma sur tout le corps

Tentatives de thérapie avant ImuPro300 : dermatologue, crème à base de cortisone de temps en temps

Contact avec ImuPro300 : médecin de famille

Durée du changement dans l'alimentation : il y a 11 mois

Temps avant l'atténuation des symptômes : guérison visible de la peau après deux, trois semaines

Difficultés concernant la modification du régime : la nourriture préférée de l'enfant déclenche le symptôme, mais l'enfant a pu être convaincu grâce à un succès grandissant.

Amélioration de l'état général de santé : guérison de la peau, verrues traitées, un enfant heureux et en santé

Eczéma atopique

Problèmes/symptômes : eczéma au visage, flatulence, yeux enflés et rougis

Tentatives de thérapie : crème à base de cortisone

Contact avec ImuPro300 : médecin de famille

Durée du changement dans l'alimentation : il y a 9 mois

Période de temps avant que les symptômes s'atténuent : trois, quatre semaines de modification constante dans l'alimentation ont mené à une atténuation des symptômes et à la disparition des yeux enflés.

Difficultés concernant la modification du régime : oui, à cause de plusieurs voyages d'affaires à l'étranger

Amélioration de l'état général de santé : oui, amélioration notable après six à huit mois en combinaison avec l'autohémothérapie

Une femme, 38 ans

Homme de 18 ans, athlète de compétition

Problèmes/symptômes : acné sévère qui résiste au traitement, baisse soudaine de la performance sportive sans en connaître l'origine

Résultat ImuPro : réaction allergique forte à très forte aux noix, au lait, à la levure et à l'Aspergillus Niger.

Durée du changement dans l'alimentation : pendant trois mois, changement régulier dans l'alimentation, en plus de rénovations causées par des champignons-moisissures.

Amélioration de l'état général de santé : l'acné du patient a disparu, ses capacités physiques ont augmenté considérablement. Aujourd'hui, il joue dans une ligue professionnelle (il est le seul de son âge dans la ligue jeunesse).

Démangeaisons douleureuses

Le test ImuPro300 était ma dernière tentative pour combattre mes démangeaisons douloureuses dans la région de l'anus. Mon problème a débuté rapidement après la naissance de ma deuxième fille. Après 14 ans de douleur et de nombreuses visites désagréables chez des médecins (diagnostic : stade précoce d'un cancer de la peau, eczéma, etc.), je ne ressens plus aucune douleur. J'ai évité les nombreux aliments énumérés (62) avec rigueur. De 4 semaines à une année! Après un an, j'ai à nouveau pu manger normalement. Les problèmes ne sont pas réapparus depuis. J'en suis très reconnaissante et ma qualité de vie s'est considérablement améliorée depuis.

Mme B.Z.

Dermatite atopique chez l'enfant, perte de poids chez la Maman

Lorsque j'étais au bureau de l'ORL avec ma fille Laura, nous avons discuté de la dermatite atopique de ma fille située dans le creux de ses coudes. Alors, le docteur m'a demandé si j'aimerais qu'on passe un test. Après considération, j'ai accepté de faire passer le test exhaustif à ma fille. Le résultat a démontré 52 incompatibilités. Après que notre médecin nous ait informés en détail, nous sommes revenues à la maison, bouleversées, un dossier épais en main. J'étais très sceptique et je ne croyais pas à une réussite. Toutefois, je ne pouvais pas dire à ma fille que nous avions passé le test sanguin et reçu de la documentation pour ensuite ne rien faire à ce propos. Ce n'était pas une option, comme ma fille a 10 ans et qu'elle comprenait tout ce qui se passait. Alors, nous avons pris le taureau par les cornes et nous avons intensivement étudié la question. Le problème était que je n'avais pas seulement une fille, mais quatre enfants.

Comment devrais-je dorénavant cuisiner??

Pour notre bébé (un an)?

Pour Laura, sans gluten, sans œuf, sans lait, etc.?

Pour le reste de la famille... normalement?

Pour être honnête, ma première réaction a été de pleurer, assise à la table. Mon mari est alors arrivé et nous a remonté le moral. Il m'a soutenue tout au long et ensemble, nous avons fait une longue liste de courses et un menu. Par contre, seulement pendant les quatre prochains jours pour commencer. Mon mari a acheté quelques trucs au magasin d'aliments naturels de Hanover (Allemagne) et j'ai acheté le reste dans un marché d'aliments biologiques à Sehnde.

Deux jours plus tard, j'ai questionné ma fille au sujet de sa dermatite atopique et c'était difficile à croire, mais le creux de ses coudes s'était déjà amélioré après deux jours de régime. Maintenant, on devait continuer sans dire un mot.

Ce n'était pas si facile avec quatre enfants, du déjeuner à la collation du soir. Laura a toujours gardé un régime équilibré depuis. Les courses sont devenues un peu plus difficiles étant donné que nous vivions dans un village et que je devais me rendre en voiture aux marchés presque tous les jours pour notre bébé. Les choses qu'on peut faire pour notre bien-être.

Parfois, c'était moi qui ne voulais plus respecter le régime, mais ma fille disait toujours : « Non, maman, je ne dois pas manger cet aliment et je ne changerai pas d'idée ! ». Je félicite ma fille qui nous a souvent regardés manger des petits pains les week-ends lorsqu'elle pouvait seulement manger des biscottes ou autres produits sans gluten comme cela la faisait se sentir de mieux en mieux. Quelques semaines plus tard, on a pu introduire à nouveau le lait de vache et on a découvert que Laura réagissait fortement à un certain type de fromage à la crème qu'elle adorait. Elle en mange très peu souvent maintenant, mais elle l'adore.

Sa peau est absolument magnifique sur tout son corps et elle ne souffre plus de dermatite atopique. Comme ils disent au cabinet du dermatologue : « OK, alors, essayez cette crème-là et ça s'améliorera, si ce n'est pas le cas, c'est surement psychologique ». Et bien, nous pouvons maintenant nous passer du dermatologue ! Nous sommes très heureux du résultat.

Maintenant, j'aimerais vous raconter mon expérience personnelle concernant ce test.

J'ai remarqué avoir perdu du poids lorsque je suivais le même régime que ma fille. J'ai également passé le test, comme j'essayais de perdre 11 livres depuis dix ans sans jamais réussir (je comprends maintenant pourquoi), j'en ai donc déduit que je pouvais avoir des incompatibilités à mon tour.

Pour ma part, je voyais l'expérience comme un soin de santé. Mon résultat a démontré 71 incompatibilités, très semblables à celles de ma fille. Je respecte maintenant un régime strict d'alimentation également, que je ne trouve pas très difficile étant donné que j'ai le droit de manger tout ce que j'aime. J'étais étonnée qu'essentiellement, je ne puisse pas manger de produits de la vache ou de la chèvre, que je « détestais » déjà dans mon enfance.

Au début, je perdais un peu moins qu'une demi-livre par jour, sans être affamée et sans faire d'exercice. J'ai perdu sept livres au total et je pèse maintenant 156 livres et je mesure 1,75 m. Au même moment, j'ai aussi réalisé que la douleur abdominale que j'avais souvent n'était pas normale. Je n'ai plus du tout conscience de ma digestion maintenant.

Je suis convaincue que chaque personne possède certaines incompatibilités. Qui sait, peut-être que chaque bébé aura son propre menu maison bientôt. Ce serait l'idéal ! Après toutes ces semaines difficiles, nous pensons tous que l'effort et « l'abstinence » valent la peine.

Mr S.B.

Eruptions et sévères crampes d'estomac chez un enfant de quatre ans

Le fils de quatre ans de Nathania L., Tshimologo du Gaborone  (Afrique du Sud), a passé le test ImuPro. Il avait des éruptions sur tout le corps qui le démangeaient, particulièrement lorsqu'il faisait chaud. Il souffrait également de sévères crampes d'estomac sans aucune raison apparente. Il avait une réaction d'IgG élevée à 128 aliments du test ImuPro300, comprenant les grains de gluten, les œufs et le lait. C'était un trop grand défi d'éviter complètement tous les aliments qui le faisaient réagir, alors ils ont particulièrement évité les aliments avec une réaction d'IgG très élevée. Les aliments avec une moins grande réaction étaient mangés sur une base rotationnelle seulement. Après deux mois de régime d'exclusion, sa mère a détecté une atténuation de ses symptômes et un mois plus tard, les éruptions et les crampes d'estomac ont complètement cessé. Mme L. relate que le test ImuPro a apporté une énorme différence dans la qualité de vie de son fils. Même son fils en est conscient et est donc prêt à apporter les modifications nécessaires à son régime alimentaire.

Mme N.L.

Eczema et diagnoses multiples

Problèmes/symptôme : Pseudopolyarthrite rhyzomélique, Morbus Bechterew, saignements causés par l'eczéma sur tout le corps

Tentatives de thérapie avant ImuPro300: Pénicilline et traitement à base de cortisone

Habitudes alimentaires du patient : régime à faible teneur en glucides

Nombre de cas avec ImuPro300: 40

Réactions fortes ou importantes contre: Céréales, Aloès Vera, vanille, roquette, blanc d'œuf, lentilles, graines de pavot, agar-agar, gomme de guar E 412, malt

Le patient suit les recommandations d'ImuPro

Évolution de la santé du patient: Après une semaine : l'eczéma commence à guérir après deux semaines: l'eczéma est guéri à 90 % après 8 semaines : quelques taches d'eczéma seulement sont visibles sur le corps.Après 6 mois : le patient ne souffre plus d'eczéma

Raisons possibles d'échecs: Rémission aiguë lorsqu'on introduit une lactobactérie, qui disparait après quelques jours

Un homme de 63 ans

 




R-Biopharm France
Secteur Santé
Parc d'affaires de Crécy
5a rue Claude Chappe
69370 Saint-Didier au Mont d'Or
Tél : +33 (0)4 78 48 01 95
Email : contact@intolsante.com

Tous les tests présents sur ce site ont été développés et sont produits par la Société R-Biopharm.

Le même niveau de qualité (« la Qualité ImuPro ») est associée à tous ces tests. Ils permettent tous de mettre en évidence des intolérances alimentaires* provoquées par des aliments testés en nombre variable selon le type de test effectué.

Le test ImuPro est disponible en Allemagne depuis 13 ans où il a rencontré un véritable succès. C'est pour répondre à la demande en France que R-Biopharm France a décidé de mettre ces tests à disposition.

 

 

Lire la suite logo R-biopharm
Recevoir notre Newsletter