Témoignages

DEMANDER UN TEST

Migraine



Diarrhée chronique, Migraine, Angoisse

Les migraines duraient chaque fois 12 heures et apparaissaient 3 heures après avoir absorbé un aliment bien précis : d'abord, elle est apparue avec de la bière, ensuite avec du vin rouge, puis du fromage, ensuite de la vanille, des épinards, etc.... Tous les mois, je devais éliminer un nouvel aliment supplémentaire. Les médecins ont conclu que j'étais devenu intolérant à la tyramine et me soulageaient avec des Triptans.

Puis, les crises se sont accélérées, et on m'a diagnostiqué une candidose en 2009.

J'ai donc suivi le régime anticandida classique (suppression de tout sucre - fruits compris- , gluten, levures, produits laitiers, etc...), tout en supprimant aussi tous les aliments contenant de la tyramine. Mes repas étaient devenus peu variés au point que je consommais les mêmes produits tous les jours ou tous les 2 jours.

Au bout de 6 mois, les crises de migraine sont revenues, jusqu'à 4 par semaine. C'était l'horreur.
C'est alors que je suis tombé sur votre site : il était clair que des intestins endommagés par la porosité suite à une candidose, et un régime alimentaire peu varié devaient être à l'origine de mes migraines. Je suis donc rentré en Europe pour faire le test Imupro 300 qui a décelé 37 intolérances grâce à la détection des IgG spécifiques. J'ai immédiatement supprimé ces produits de ma consommation et j'ai organisé un menu tournant sur 5 jours. Mes crises ont alors immédiatement disparu et la forme physique est revenue avec une rapidité surprenante.

J'ai appris que ces intolérances créent des inflammations qui agressent les intestins (les empêchent ainsi de guérir) et affaiblissent le système immunitaire. Il est donc impossible d'en sortir si on ne rompt pas ce cercle vicieux. Malgré le fait que je n'ai jamais récupéré mon poids d'origine (je pèse 60 kg pour 1m80 - j'ai perdu 12 kg), j'ai aujourd'hui une bonne résistance physique à l'effort, et je peux même me permettre des petits écarts qui font le plaisir de la vie, comme un peu de chocolat pur (sans sucre ni lait) qui contient quand même de la  tyramine, ou un peu de vin blanc une fois par semaine, par exemple. L'année dernière, le plus petit morceau de chocolat signifiait automatiquement 12 heures de migraine.

Dernièrement, mes crises ont réapparu mais elles n'étaient pas dues à la nourriture mais bien aux compléments alimentaires que je consomme tous les jours, et notamment la glutamine et les probiotiques (ce qui est fort surprenant). Je les ai écartés temporairement et tout est revenu dans l'ordre.

Je peux vous affirmer que j'ai testé à plusieurs reprises tous les aliments que je consommais en les retirant puis les ajoutant à mes repas pour avoir une confirmation qu'ils étaient bien à l'origine de mes migraines. C'est relativement facile lorsqu'on est intolérant à la tyramine parce que la liste des produits peut s'obtenir sur internet.

Par contre, sans les tests IgG, il m'était impossible de déceler les aliments auxquels je réagissais parce qu'ils étaient trop nombreux et faisaient partie de ma consommation journalière.

Des médecins que j'ai rencontrés considèrent que les IgG n'apportent aucune indication médicale valable. D'autres m'ont dit que des grandes batteries de tests comme la vôtre manquent de précision. C'est possible, mais grâce à vos analyses et vos conclusions, je suis enfin débarrassé de cette angoisse permanente qui me pourrissait la vie, et des migraines elles-mêmes qui me détruisaient physiquement et moralement. Cela a changé ma vie.

Merci à vous.

Témoignage reçu par R-Biopharm France, l'identité de la personne nous est connu et nous avons le droit de diffusion.

Migraine

J'ai reçu les résultats fin mai 2006. J'ai mis 10 jours avant de changer vraiment la façon de me nourrir.

J'ai fait ce test à cause de migraines terribles et récurrentes, qui duraient de 3 à 5 jours consécutifs, ce qui fait que j'avais rarement une semaine sans être malade. Ces migraines étaient accompagnées, outre des signes habituels, de vomissement, selles très abondantes, etc. Je souffrais ainsi depuis 23 ans, et ma vie en était pourrie.

A la suite de l'éviction des aliments non tolérés, j'ai constaté la disparition totale des migraines, quasiment tout de suite. Ne me sont restées que les crises d'arthrose, mais on peut travailler avec ces crises, tandis que la migraine est invalidante. De plus, j'ai retrouvé la grande forme et maigri de 5 kg, alors que j'ai toujours un appétit d'ogre et que je mange à ma faim. Autres avantages, je n'ai plus jamais de ballonnements, ce qui était mon quotidien. Maintenant, je peux sortir et aller faire du sport. Auparavant, je ne pouvais prendre de rendez-vous ni m'inscrire à des cours par exemple, puisque je savais que les ¾ du temps je devrai annuler à cause d'une migraine.

Cependant, depuis plus de 6 mois que j'ai modifié mon régime, j'ai encore la migraine si je mange un des aliments non conseillés même en très petite quantité (farine dans la sauce par exemple).

Les durées indiquées pour les niveaux I à IV sont bien trop courtes en ce qui me concerne.

Mon métier me met en contact avec beaucoup de personnes, il ne se passe pas un jour sans que je parle de votre test qui m'a délivré de mes migraines. J'explique tout et indique l'adresse du site.

Je déplore que votre test ne soit pas connu de tous ni proposé par les médecins. Lorsque j'ai dit au mien que je n'avais plus de migraine suite à ce test, (je lui avais apporté le livret explicatif), il a répondu que ce genre de test était très bien, car on ne peut pas trouver les problèmes alimentaires lorsqu'ils se combinent. Je lui ai alors demandé pourquoi il ne m'avait jamais proposé d'en faire, et, bien sûr, il a éludé la question...

J'espère que la publicité de tous vos clients ne doivent pas manquer et contribuera à la croissance de votre activité. Je suis d'accord pour que vous utilisiez mon témoignage si besoin ou si vous désirez plus de détails.

Cordialement,

Témoignage reçu par R-Biopharm France, l'identité de la personne nous est connu et nous avons le droit de diffusion.

Fortes migraines

Je souffre de fortes migraines accompagnées de vomissement, de diarrhée et de sueurs, et ce, à maintes reprises depuis des années. En dépit des médicaments, seuls un repos complet et une chambre obscure soulagent ces attaques. Dr Thalmann a mentionné lors d'une conversation (ma femme recevait un traitement dû à une incompatibilité alimentaire) que la migraine, particulièrement, était souvent causée par la nourriture. Un test a permis d'établir 21 incompatibilités (par exemple, le lait de vache, le chili, le poivre noir, le céleri). Tous ces aliments et ces épices ont disparu de mon alimentation et ma migraine a alors rapidement cessé. Six mois plus tard, j'ai essayé à nouveau chaque épice une par une. Plus d'attaques de migraine. Elles ont seulement refait surface lorsque j'ai mangé un repas contenant du poivre noir.

Mr W.O. 62 ans

Syndrôme prémenstruel

J'essaie de perdre du poids depuis plus de dix ans. Même les médecins que j'ai consultés à maintes reprises pour ce problème ne savaient plus quoi faire puisque mon alimentation semblait généralement bien équilibrée et que j'avais tendance à ne pas manger suffisamment plutôt que de trop manger. De plus, j'étais atteinte de constipation constante, de migraines et du syndrome prémenstruel. (SPM).  En fin de compte, j'ai essayé de perdre du poids en faisant de l'exercice et du sport. L'entraineur personnel auquel j'ai demandé de l'aide m'a conseillé de voir un praticien sans formation médicale. Après un examen plus approfondi, elle m'a conseillé une hydrothérapie du côlon suivi d'un test ImuPro pour les incompatibilités alimentaires. C'est seulement quand j'ai reçu les résultats et que j'ai immédiatement essayé de changer mon alimentation en conséquence que j'ai réalisé ce que signifie être incompatible à 47 aliments sur 247.

Cela signifiait, entre autres, que je devais éviter tous les produits laitiers, le seigle, la levure, les œufs et le sucre, plusieurs sortes de légumes, de fruits et d'épices.

Mais je m'en suis systématiquement tenue à mes résultats et j'ai remarqué très rapidement un changement considérable : je n'avais plus de constipation, je n'ai eu qu'une seule crise de migraine dans les six derniers mois, le SPM avait pratiquement disparu et je possédais beaucoup plus d'énergie qu'auparavant.  Malheureusement, j'ai « seulement » perdu 13 livres depuis le mois de février, mais je reste patiente et je sais que ça prendra un certain temps à mon corps pour récupérer davantage.

Le fait de réaliser ce test était l'une des meilleures décisions que j'ai prises.

Mme J.G. 30 ans

Mon mari a des migraines

J'ai des problèmes depuis des années. Certains jours, je ne pouvais pas manger beaucoup, car j'avais d'abondantes flatulences, et d'autres journées je pouvais manger toute la journée. Toutes tentatives de reprendre le contrôle de mon poids ont échoué, que ce soit des diètes ou des comprimés pour réduire la faim.

Un jour, j'ai vu un reportage sur ImuPro300 et j'ai pensé que ça pouvait être une option pour moi.

Après avoir reçu les résultats du test, j'ai complètement changé mon menu. Par exemple, j'ai évité tout ce qui était fait de farine de blé pendant six mois, comme c'était un des produits que je ne devais pas manger. Une amélioration dans mon poids s'est produite après déjà une semaine. J'ai perdu un total de 55 livres au cours de l'année où je mangeais strictement selon les règles d'ImuPro300. Malheureusement, j'ai pris à nouveau 40 livres lors de ma grossesse. Mais j'imagine que grâce à ce régime, je n'ai pas pris davantage de poids. Depuis la naissance de ma fille, j'ai déjà perdu du poids, car j'essaie de m'en tenir au rythme de trois jours. Par exemple, lundi : des produits à base de farine ; mardi et mercredi : pas de produits à base de farine ; vendredi : possibilité de produits à base de farine. Grâce à une boulangerie organique, j'avais même la possibilité de manger différentes sortes de céréales pendant 5 jours (blé, épeautre, kamut, seigle et maïs) car ils offraient un produit pur, à l'exception de la farine de maïs.

Mon mari a également fait le test et il a aussi modifié son alimentation. Son mal de tête a diminué environ deux semaines plus tard pour complètement disparaître en moins d'un an. Il ne prend plus de comprimés pour soulager de très forts maux de tête.

Mme B.K. 31 ans

Migraine depuis 30 ans

Je suis atteint de migraines depuis environ 30 ans. Trois séjours en clinique antidouleur ont soulagé les attaques hebdomadaires pendant une courte période seulement.

J'ai entendu parler du test ImuPro dans un reportage télévisuel.

Après environ dix semaines suivant les modifications alimentaires recommandées, je peux dire que mon état s'est amélioré de 50 %. Depuis, les modifications apportées à mon alimentation n'ont pas été chose facile. Dans mon cas, je devais éliminer la levure et le levain (étant donné que c'est fait de farine de seigle), entre autres. Alors, plus de pain??? Heureusement, il existe des granules pouvant être utilisées afin de préparer du levain au blé, alors cuisiner mon propre pain était à l'ordre du jour. Délicieux, nous avons gardé cette habitude à ce jour.

La plus grande découverte fut la vérification des ingrédients dans la nourriture. Il est incroyable de constater quelle industrie de produits ajoute du sucre au ketchup, à la moutarde, au jambon cuit, au salami, etc.

J'ai trouvé les aliments correspondant à mes besoins dans des marchés d'aliments non transformés et d'aliments naturels. Les produits laitiers (le lait de vache) pouvaient être remplacés facilement par des produits à base de lait de soya ou de lait et fromage de chèvre.

Je dois également mentionner deux autres effets positifs du changement dans mon alimentation.

J'ai perdu du poids sans mourir de faim.

Ma pression sanguine s'est stabilisée à l'intérieur des limites normales.

Six mois plus tard, je planifie continuer à suivre le changement complet huit ou dix semaines.

Mr T.H. 48 ans

Le résultat m'a surprise

Un de vos thérapeutes m'a proposé d'effectuer votre test lorsque je suivais une thérapie pour ma migraine. Bien sûr, le résultat m'a surprise, car il comprenait certains aliments auxquels je ne m'attendais pas, à l'exception des déclencheurs d'allergie classiques comme le lait, le blé et les œufs.

En évitant strictement ces aliments, je n'ai plus eu de crise de migraine provoquée par un aliment. Toutes les autres crises de migraine peuvent être facilement résolues par mon médecin à l'aide d'une technique d'injection spéciale, mais cette dernière ne fonctionne pas dans le cas de crises reliées à la nourriture. C'est la raison pour laquelle il est facilement possible de distinguer les différents déclencheurs provoquant une crise.

Après 30 ans de migraines sévères, c'est le début d'une nouvelle vie qui vaut la peine d'être vécue.

Mes fils S. et B. ont effectué ce test. L'aîné, S., a réussi à contrôler son asthme grâce aux résultats du test. En fait, B. démontrait à peine des réactions allergiques, mais il a reçu des résultats désastreux. Comme il est encore très jeune et que je ne peux exclure la possibilité d'une maladie chronique ultérieure (peut-être aussi des migraines), nous avons pris ses résultats très au sérieux et nous les avons intégrés à notre menu.

Il lui est interdit de manger tous les aliments correspondant à un niveau 3 ou 4, tous les autres sont utilisés selon le principe de rotation. Nous suivons le principe : « un peu de tout, mais jamais trop de rien ».

Nous nous sentons très bien et nous n'avons pas consulté de médecin depuis très longtemps. Les résultats scolaires de B. se sont même considérablement améliorés, on remarque une endurance accrue et une plus grande capacité de concentration.

Nous sommes heureux d'avoir exécuté ce test, notre qualité de vie s'est améliorée. Nous n'avons jamais vu les résultats comme une punition, mais une opportunité. Mes enfants font les emplettes judicieusement, ils ne s'empiffrent pas d'aliments au hasard, ils sont responsables d'eux-mêmes et de leur santé. Je vais continuer de suivre cette voie auprès de mes amis et collègues.

Mme R.H.

Migraine , boutons de fièvre, dépression circulatoire

Je suis prise avec des problèmes de flatulence, de migraine, de boutons de fièvre dans la bouche et de dépressions circulatoires régulières qui surgissent de nulle part depuis dix ans. Mon conjoint a remarqué ma mauvaise haleine depuis un certain temps.

Lorsque j'ai vu des étoiles après avoir mangé un sandwich au fromage et que mon champ de vision a drastiquement changé, j'ai consulté un spécialiste interne. Il y a un an, il m'a fait passer une gastroscopie pour la mauvaise haleine et les résultats étaient négatifs. De plus, les dentistes et le nettoyage de dents ne m'étaient d'aucune aide. Toutefois, mon médecin m'a recommandé ce test. Selon les recherches, j'ai manifestement des incompatibilités avec le lait, le fromage, les noyaux, le jaune d'œuf, le blanc d'œuf et plusieurs autres!

Je respecte le traitement suggéré avec constance (sauf quelques exceptions que j'ai rapidement regrettées). J'évite les aliments incompatibles, j'ai un régime très varié et, par exemple, je remplace le calcium en achetant des flacons à la pharmacie. Je ne bois plus de lait ou je le remplace par des produits à base de soya.

Depuis ces modifications alimentaires, ma circulation s'est améliorée, elle est plus stable; je n'ai plus de migraines, très rarement des boutons de fièvre dans la bouche et plus du tout de flatulence! Ce fut d'une grande aide. Plus de mauvaise haleine!

Lorsque je mange un aliment contenant du chocolat, j'ai un mal de tête le jour suivant, et dans le cas d'œufs ou de fromage ajouté, j'ai des flatulences. Dans ce cas, c'est plus accentué qu'auparavant.

Mme B.D.

Fréquentes crises de migraine

J'étais en Espagne lorsque j'ai entendu parler de l'analyse de sang pour la première fois. Ma sœur, qui vit là-bas, a fait passer ce genre de test à sa fille. Ma nièce faisait de l'asthme et elle a été mise sous une tente à oxygène plusieurs fois. Après l'analyse, on lui a indiqué les aliments qui ont probablement causé l'asthme. Elle a strictement respecté le régime alimentaire et elle a atteint d'énormes progrès.

Mon problème était que j'étais atteinte de fréquentes crises de migraine. Comme je suis un pédicure indépendant et que je possède mon propre cabinet à la maison, cela signifiait pour moi une perte de gains permanente, étant donné que je ne pouvais plus traiter mes patients quand j'avais un épisode de migraine. Ma sœur m'a conseillé de passer également le test. En mars, j'ai vu mon médecin de famille, qui venait de recevoir les renseignements d'un représentant. Nous avons discuté du sujet. Un autre point supplémentaire pour moi était : si vous vous en tenez aux aliments permis, vous perdrez probablement du poids.

Je peux déclarer que je n'ai plus eu de crises de migraine depuis que j'ai changé de régime alimentaire et que j'évite les aliments testés. Depuis, j'ai seulement eu trois crises, lorsque j'ai mangé des aliments que je ne devrais certainement pas consommer. Entre-temps, j'ai perdu 26 livres.

Je n'ai pas peur de continuer à promouvoir ce test, car je pense que ce n'est pas seulement dans mon imaginaire que mes crises de migraine ont vraiment diminué (c'est de ma faute si elles n'ont pas complètement disparu). Auparavant, j'étais atteinte de ces crises toutes les quelques semaines.

Le test m'a aidée. Je suis heureuse d'avoir perdu du poids et d'avoir moins de migraines.

Mme IF

Ballonnement chronique, faitgue, Candida, maux de tête

Louise P. vit au Gauteng (Allemagne) et a fait le test ImuPro. Elle a décidé de passer le test, car elle ressentait des ballonnements chroniques, de la fatigue, des infections à Candida et des maux de tête. Ses résultats ImuPro ont révélé qu'elle avait une réponse élevée d'IgG aux produits laitiers et à la levure. Après seulement deux semaines sans consommer ces aliments, elle a remarqué une amélioration de tous ces symptômes.

Mme L.P.

Maux de tëte et migraines

Valerie N. souffre de maux de tête et de migraines depuis des années. Sa douleur a disparu grâce au test ImuPro300. De plus : 18 livres en moins!

Après des années de souffrance sous forme de mal de tête quotidien ou d'une migraine par semaine, Mme N. a atteint ses limites. Elle devait vérifier toutes les possibilités pouvant l'aider à soulager sa douleur.

Valerie N. a dû prendre de très forts analgésiques pendant des années jusqu'à ce qu'un jour, l'injection d'une anesthésie par son dentiste n'ait aucun effet, son corps s'était entre-temps habitué à des doses plus fortes. Ce résultat a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Elle a vu quelques thérapeutes et elle a essayé diverses méthodes de traitement. Malheureusement, sans grand succès.

Enfin, des amis lui ont recommandé la pratique de la naturopathie, comme ils avaient eu une expérience positive avec les méthodes de traitements parallèles et causatifs.

Tous les symptômes y ont été discutés en détail et ils ont découvert que Valerie N. souffrait aussi constamment de problèmes intestinaux, ce qui suggérait clairement des incompatibilités alimentaires. Ils ont décidé ensemble d'effectuer le test ImuPro300.

Les résultats étaient sans surprise : les aliments précis que Valerie N. avait consommés plus souvent ont atteint quatre des quatre points sur l'échelle d'incompatibilité! En moyenne, elle avait mangé des fèves vertes, son légume préféré, trois fois par semaine. Ce légume possède quatre points ImuPro. Le veau était aussi souvent inclus dans son menu, comme c'est santé et que ça ne contient pas beaucoup de gras, du moins c'est ce qu'elle croyait jusqu'à ce jour (4 points ImuPro également). Un bon nombre d'autres aliments qu'elle aimait et mangeait régulièrement jusqu'à aujourd'hui sont devenus plus ou moins incompatibles eux aussi.

Mme N. devait endurer la douleur et ce sentiment semblable à un tremblement de terre intérieur, (c'est comme ça qu'elle l'expliquait) seulement un jour de plus. C'était la première journée où elle se conformait aux résultats ImuPro300. Alors, tous les problèmes ont disparu et ne sont jamais revenus à ce jour, grâce à une condition : qu'elle ne consomme aucun aliment incompatible révélé par les résultats du test Imupro300.

Effets secondaires positifs : depuis le changement de régime alimentaire, elle a perdu 18 livres et, à son avis, elle possède beaucoup plus d'énergie.

Mme V.N. 60 ans




R-Biopharm France
Secteur Santé
Parc d'affaires de Crécy
5a rue Claude Chappe
69370 Saint-Didier au Mont d'Or
Tél : +33 (0)4 78 48 01 95
Email : contact@intolsante.com

Tous les tests présents sur ce site ont été développés et sont produits par la Société R-Biopharm.

Le même niveau de qualité (« la Qualité ImuPro ») est associée à tous ces tests. Ils permettent tous de mettre en évidence des intolérances alimentaires* provoquées par des aliments testés en nombre variable selon le type de test effectué.

Le test ImuPro est disponible en Allemagne depuis 13 ans où il a rencontré un véritable succès. C'est pour répondre à la demande en France que R-Biopharm France a décidé de mettre ces tests à disposition.

 

 

Lire la suite logo R-biopharm
Recevoir notre Newsletter